Le Vent courait sous les jupons

0 out of 5

18.00 

Artiste peintre, Alice Nil quand elle écrit, pose les mots comme autant d’images qui invitent le lecteur à entrer dans la peau des personnages.

A la fin du XIXeme siècle dans le Fenouillédes à Maury, prés de Perpignan, deux jeunes orphelines, Celestine et Justine sont recueillies par leur tante. Ces deux enfants, destinées à vivre dans leur pays natal, vont connaître une vie aventureuse et mouvementée. Au début du XXeme siècle, le hasard pour l’une et le désir de devenir comédienne pour l’autre les emportent vers le milieu artistique. À cette époque le monde des arts connaît une période riche, foisonnante, où l’impressionnisme bouleverse les codes de l’art pictural. Lautrec exerce son talent dans les cabarets parisiens. Une faune diverse et fantasque les fréquente. Toutes les classes sociales se croisent dans ces endroits où l’on s’encanaille. L’art nouveau s’impose, de nouvelles inventions modifient les modes de vie, un goût de liberté, le désir de transgresser envahit ce siècle naissant. Cette société intrigante, attirante et anticonformiste verra s’épanouir Célestine et Justine. Elles goûteront au désir, au renoncement, au plaisir, connaîtrons le sens du mot intense. Tout ceci bien loin de leur Fenouillédes natale et pourtant la vie réserve toujours des surprises…

En stock